Michel Le Quéré

Michel Le Quéré

Expo 2017 PROFESSION COLIBRI

 

 

 

 

 

 

 

RAPPEL :

 

Les articles de mon blog sont illustrés par des morceaux de musique. Ceci a pu être réalisé grâce à DEEZER.com site musical interactif. Vous devez être inscrit sur ce site pour pouvoir accéder à ces illustrations sonores que je ne considère pas comme secondaires. Il suffit pour cela de créer un compte personnel. C'est gratuit. Lorsque vous êtes inscrit sur DEEZER cliquez sur le titre du morceau qui s'affiche dans la vignette placée au début de l'article de mon blog. Vous allez vous retrouver sur le site de DEEZER. Lancez alors la musique puis cliquez à nouveau sur l'article de mon blog figurant sur votre écran. Vous avez les deux en même temps : l'article et la musique choisie pour.

 

Mais vous pouvez très bien lire les infos de cet article sans musique. C'est vous qui décidez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis né dans la cour d'une ferme des années 50. Une fois extirpé de ma coquille, les yeux à peine ouverts, je me suis précipité sur les talons de Mère Nature. Nature Mère, sa jupe longue et parfumée, ses cent bras ses mille volontés, ses musiques et ses chants envoûtants. Je suis d'emblée un privilège sur pattes, le produit éveillé chaud d'un bon sens inaltérable. Je m'inscris en foisonnement. Je file du jardin à l'étable, de la vigne au poulailler, d'un champ de blé aux lapinières, de la pêcherie à la grange. Le principe de la vie me renvoie, comme une balle de jokari, d'un vêlage à une couvaison, d'un poulain facétieux à un chevreau tremblant, d'un papillon à un corbeau, d'une fraise à un coquelicot, des jeux d'une bande de porcelets insouciants à la fuite apeurée d'un lièvre dans le chaume, d'une draperie de pâquerettes à une dentelle de givre, de la sagesse close du jardin à la prairie tous bras ouverts sur les lointains, du piano de l'averse au basson du brouillard. Ma préceptrice m'enseigne, me guide, m'octroie et m'explicite des spectacles fondamentaux. Je suis nourri à l'émerveillement et au respect. Je sens je ressens je perçois que je suis un rouage d'une sorte de grand Tout. Une mère poule qui saisit dans son bec une graine puis la repose et la reprend afin d'encourager sa progéniture à se nourrir, on dirait Maman qui goûte un fruit avant de le porter à mes lèvres pour m'enseigner beauté, reconnaissance et grand devoir de protection. Écologique et planétaire ma conscience s'est construite là, au cœur de cette matrice. Le bagage est conséquent, fondamental, inaltérable. Je suis armé pour tenir tête aux semeurs de mort dont je ne connaîtrai l'existence qu'aux portes aval de ma jeunesse.

 

extrait de Profession Colibri, travail d'écriture en cours

 

 

cour ferme montbout.jpg

 

 

Montbout, commune de La Celette, département du Cher, la cour plus une partie des bâtiments.

 

 

 

C'est de cette cour de ferme que je vous parle. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez vous plonger dans

Les Terres de Montbout, Tome 1 de mes souvenirs d'enfance, Editions La Bouinotte

 

 

 

 

 

Je vais partir de ce monde en laissant à mes petits enfants une planète ravagée. Bien sûr certains diront que la terre est encore belle en de nombreux endroits, que ce n'est pas la peine de se faire du souci, que ce n'est pas si grave que ça. Que faire ? Attendre que tout crève ? Les océans et les bestioles dedans, les forêts et leurs habitants, le dernier éléphant, l'ultime terre arable. Effondré mais vivant, à mon tout petit niveau je me bats pour sauver ce qui peut l'être. Ce que je fais ce n'est pas grand chose : je trie mes déchets, j'interdis aux pesticides et à toute chimie l'entrée de mes jardins, je cultive mon potager, je soutiens l'agriculture biologique, mon chauffage est au bois mais je ne brûle ni ne sculpte ni n'importe jamais le moindre bois exotique. J'utilise le moins souvent possible ma saloperie de bagnole qui pollue. J'adore expliquer aux enfants qui visitent mon jardin de sculptures pourquoi il faut aimer la vie sous toutes ses formes et tout faire pour la protéger.  Vous connaissez la légende du colibri ? La voici :

 

 

Un jour,
il y eut quelque part sur la terre un immense incendie de forêt.

Terrifiés,
les animaux
observaient impuissants le désastre.

 Seul un petit colibri s'activait.
Il allait puiser de l'eau dans une rivière, la transportait dans son bec
puis la jetait sur le feu.

 Au bout d'un moment,
agacé par cette agitation dérisoire, un toucan finit par lui lancer :

" Colibri ! N'es-tu pas fou ?

Tu crois que c'est avec trois gouttes d'eau

que tu vas éteindre le feu ? "

Le colibri lui répondit :

" Non, je sais, mais je fais ma part ! "

 

 

 

 

Donc je ne suis qu'un colibri, si les colibris veulent bien m'accepter dans leur famille, ce qui n'est pas gagné.

Mon exposition été 2017 je la place donc sous le signe ( une fois de plus ? ) de la défense de la nature.

Inviter le grand photographe de nature Gérard Gardès s'est immédiatement imposé comme une évidence.

Qu'il soit ici remercié d'avoir accepté de présenter dans l'Espace Marie Bertrand quelques unes de ses sublimes et émouvantes oeuvres.

 

 

" Mes photos de nature sauvage sont le fruit des nombreuses journées passées dans les gorges du Haut-Allier ou dans les grands bois de la Margeride, témoins d'une vie discrète et riche.
Les habitants de ces lieux qui m'accueillent et parfois m'acceptent dans leur intimité exigent pour cela patience, persévérance, sens de l'observation et ... beaucoup d'humilité.
Loutres, cerfs, renards, saumons, faucons pèlerins, circaètes-jean-le-blanc, hiboux grands-ducs, chouettes de Tengmalm et d'autres vivent ici, aiment, élèvent leurs petits, luttent, meurent... Parfois nos regards se croisent et s'apprivoisent, confiants, apaisés.
J'aimerais que ces photos de nature sauvage soient un plaidoyer pour une nature sauvage plus riche, préservée, respectée, patrimoine fantastique et précieux qui appartient à tous , que chacun de nous peut et doit protéger. "

 

                                                                                                              Gérard Gardès

 

 Gérard Gardès, photographe de nature, Champagnac, 43580 Saint-Préjet d'Allier

 ( Voir le site madeingevaudan.com  )

 

 

 

 

 Photo Guépier

 

 

 

 Photo Haut-Allier

 

 

 

 Photo Cerf

 

 

 photographies Gérard Gardès

 

 

 

 

Copie de DSC01862.jpg

 

Nichoir 5   frêne ciré, papier mâché peint, atelier michel le quéré sculpture 2017

 

 

 

 

“ Lorsque le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors tu découvriras que l'argent ne se mange pas. "

Les cris / Peuple amérindien

 

 " Pourquoi sommes-nous si souvent les mains vides, nous qui sommes venus piller le monde ? "

Gilles Clément

 

 

 

 

 

Jardin de sculptures

 

 

27 e Essai sur l’Éducation arkose de Blavozy, lave de Bouzentès

Human rights acier

Entre vous arkose de Blavozy

Exode 1 ( installation ) bois peint

Exode 2 ( installation ) bois peint

La supplique d’Arthrodie arkose de Blavozy, acier rouillé

Le nouveau père acier verni, pierre de Lens

Corps accord III Anstrude, acier

Gynécée 2 e brèche de Polignac, pierre de Lens

Habeas Corpus I acier peint

De Profondis pierres de Lens, Drom et Blavozy

Réduction de fracture arkose de Blavozy, acier rouillé

Petit hommage à Camille Claudel pour « La vague » granit de Perros-Guirec

2 e étude pour Jocaste granit

Petit hommage à César pour « Le patineur » arkose de Blavozy

Le verseur d’oubli II arkose de Blavozy

Conciliation IV Massangis

Céladon et Astrée trachyte de la Pradette

Ecce homo ( installation ) technique mixte dont acier

Pater dolorosa 4 lave de Bouzentès

Pater dolorosa 5 trachyte de La Pradette

De la responsabilité d’être né frêne, acier, verre, cuivre

Les proscrits III bois peint, fer à béton

Épaulement pierre peinte

Pater dolorosa 7 bois peint, ferraille

Quoi d’autre ? pierre de Farges, acier, cerisier verni

Confluence ( mobile ) acier rouillé, nylon

Conciliation III arkose de Blavozy

Le poids des mots lave de Bouzentès, arkose de Blavozy

Nature morte arkose de Blavozy, acier

Infusion marbre Buxy ambré

La parole arkose de Blavozy, bronze patiné

Le Tiers-Monde et l'Occident pierre peinte

Habeas Corpus II ( mobile ) acier recuit, bois peint, nylon

Petit hommage au film « Good morning  Vietnam » technique mixte dont pierre de Lens

Oothèque 1 acier rouillé

Si tous les gars du monde … ( installation ) acier peint, nylon

Rédemption 3 béton blanc armé

Y'a personne là-haut 3 ( mobile musical ) acier, nylon

La liste de l'Enfer ( stèle ) arkose de Blavozy

Les envahisseurs technique mixte dont frêne verni

Impatronisation technique mixte dont Massangis

This is the end ( installation ) bois peint

Conciliation II arkose de Blavozy

Qu'avons-nous fait ? 2 pierre de Lens, acrylique, acier rouillé

Nichoirs 6 et 7 cuir et papier mâché peint

Maison mer, petit hommage à Sea Shepherd brèche de Polignac

Homo Omnis Creatura bois peint

Oothèque 2 technique mixte dont mousse expansive

Petit hommage à Norman Foster   technique mixte dont bois enduit

Je est une demeure ( installation ) technique mixte dont outils de jardinage et textes de l’auteur

 

 

Galerie

 

Panier de crabes sur un banc acacia, tilleul mort, acier rouillé

Icare IV bois enduit

Dynamo technique mixte dont plâtre armé peint

28 ème Essai sur l’Education nylon, cèdre verni

État d’âme frêne et plâtre peints

La première porte technique mixte dont frêne verni

16 e Essai sur l’Éducation plexiglas, acier verni

Empathie 1 bois enduit

Empathie 2 bois enduit

L'oiseau, petit hommage à Cathy Gagnaire pour « Voiseau » lamellé-collé verni

Pater dolorosa 3 merisier ciré, nylon

Y'a personne là-haut 2 bois peint, nylon

Un dimanche en famille bois peint

Mécanique céleste platane et olivier ciré

Nichoir 4 ( installation ) technique mixte dont platane ciré

Nichoir 2 technique mixte dont frêne ciré

Nichoir 3 technique mixte dont frêne ciré

Nichoir 5 technique mixte dont frêne ciré

La porte du futur terre cuite et platane ciré

Au centre de la voie lactée ( installation ) technique mixte

L'évolution de l'homme ( installation ) technique mixte dont bois peint

La chute lamellé-collé verni

Voyage au centre de l'âme humaine ( installation ) technique mixte dont platane

Icare III cerisier teinté ciré

Qu'avons-nous fait ? 1 bois teinté

Qu'avons-nous fait ? 3 technique mixte dont frêne ciré

Petit hommage à Gustave Courbet pour « L'origine du monde » cyprès ciré

La frontière chêne, bronze, sable

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



10/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres